Jieldé


A la fin des années 40, Jean-Louis Domecq, directeur d’une entreprise de mécanique générale, recherche un luminaire adapté à son activité.
Sa quête restant vaine, il décide de créer une lampe qui se plie à ses exigences.
Il conçoit alors un luminaire simple, robuste et articulé, qui s’adapte parfaitement à tout les postes de travail. 2 ans seront ensuite nécessaires pour en industrialiser la production.

En 1953, il créait sa société Ji eL Dé  ( contraction de ses initiales) afin de commercialiser cette lampe, appelée Standard par les clients.
Depuis cette date, Jiéldé n’a eu de cesse de la faire évoluer.
Dans les années 90, la Standard est sortie de son utilisation purement industrielle. Parée de couleurs chatoyantes, elle est déclinée en liseuse, applique, lampadaire…

Véritables icônes de l’art industriel français, les lampes Jieldé sont fabriquées à Lyon avec les mêmes gestes d’antan, toutes sont numérotées afin de rester uniques.